Le glossaire

mieux comprendre

IFCR : Institut Franco-Chinois de Réflexologie

Certifiée en 2006 par L’IFCR Ecole de David TRAN

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/personnalites/d/medecine-david-tran-763/

 

- Réflexologie plantaire

Définition de la FFR : Fédération Française des Réflexologues

http://www.reflexologues.fr/ffr-public-qu-est-ce-que-la-reflexologie.php

- Holistique

La thérapie holistique est une expression de la médecine non conventionnelle et des approches psychothérapeutiques du mouvement New Age. Elle s'appuie sur le sens dérivé du holisme, et désigne des méthodes fondées sur la notion de soin qui tient en compte la « globalité de l'être humain » : le physique, l’émotionnel, le mental et le spirituel, et  corps-esprit et qui considère le patient comme une personne et non comme un malade.

- Auto-guérison et autorégulation

La réflexologie vise à mobiliser les processus d'autoguérison du corps en exerçant des pressions soutenues sur les zones réflexes situées sur le pied.

L'autoguérison est une ressource naturelle du corps humain comme de toutes les formes de vie sur terre. Auto-équilibrage, auto-régénération, autoguérison, le corps est naturellement biologiquement conçu et structuré pour se maintenir en santé, c'est-à-dire dans un état de bien-être naturel.

Quand nous vivons harmonieusement notre vie, l'autoguérison est un processus naturel qui se réalise constamment sans que nous n'y portions attention.

L'autorégulation est la régulation automatique d'un mécanisme physiologique qui assure le maintien des différents paramètres biologiques autrement dit l'homéostasie du corps.

L'autorégulation est le résultat, plus souvent, d'un phénomène de rétrocontrôle que les Anglo-Saxons appellent feed-back.

Par exemple la synthèse puis la sécrétion de l'insuline par le pancréas qui permet de diminuer le taux de sucre dans le sang (glycémie) voit apparaître son interruption de manière automatique dès que la glycémie est revenue à la normale c'est-à-dire aux alentours de 1 g par litre.

L'homéostasie est le résultat de différents processus humoraux essentiellement via la voie sanguine grâce à l'action des glandes endocrines et des hormones sécrétées par celles-ci.

- Zones réflexes

cartographie réflexologie plantaire

- Réflexologie palmaire

Moins pratiqué que le massage des pieds, celui des mains présente quelques avantages car il est très simple : il s'effectue rapidement et en toutes circonstances et convient parfaitement aux personnes hypersensibles des pieds.

La stimulation des points énergétiques des mains se fait par pressions, micro-massages circulaires ou micro-massages linéaires.
Sollicitées en permanence, les mains sont souvent moins sensibles que les pieds au travail du réflexologue mais permettent néanmoins un travail intéressant, complémentaire à celui effectué en réflexologie plantaire dont il renforce l'action.

- Réflexologie faciale - Dien Cham

Le Dien Cham vietnamien, élaboré par le professeur Bui Quoc Chau dans les années 80 est la plus récente technique d'intervention sur les zones réflexes.
Il ne s'agit plus véritablement de "zones réflexes" mais plutôt de points réflexes.

A l'heure actuelle plus de 500 points précis ont été repérés sur le visage et testés cliniquement par l'équipe du docteur Bui Quoc Chau.

Elle permet de soulager les maux d’une façon simple en stimulant des points bien précis sur le visage à l’aide de petits instruments ou des doigts.

Par ce procédé on réveille l’énergie, on la fait circuler, ce qui permet aux organes de retrouver naturellement et sans aucun danger leur vitalité et leur fonctionnement

- Se relaxer

Installez-vous dans un endroit chaleureux, un lieu qui vous réconforte et qui vous apaise. Et pensez simplement que vous vous faîtes plaisir, là présentement.

Trouvez une situation positive, par exemple le bonheur de se mettre dans son lit le soir. Ou alors le plaisir de câliner des enfants, d’être dans les bras de votre conjoint. Ou encore, la dernière fois où vous avez vu la mer.

Écoutez cette sensation et visualisez-là.

Replongez-vous dans ses émotions de joie que vous ont apporté ce moment.

Restez-là, les yeux fermés 5 ou 10 minutes.

Une fois entraîné, vous pourrez utiliser cette technique plusieurs fois par jour dans n’importe quelles circonstances.

Le bien-être ne peut être complet s’il n’est associé à des moments de relaxation corporelle. Le corps à lui aussi besoin de détente et de relaxation.

Pour cela, prendre soin de son corps est nécessaire et la réflexologie plantaire vous apporte cette profonde détente.

- Le stress

La réflexologie est une technique efficace pour soulager le stress.

Elle va permettre à l’organisme de rétablir un équilibre tant sur le plan physiologique, que psychologique

Sur le plan psychologique :

- elle aide à lâcher prise en apportant un moment de détente et de relaxation profonde

- elle permet d’évacuer les tensions nerveuses.

- elle apaise les crises d’angoisse

- l’accompagnement sur plusieurs séances aide à prendre du recul face à la cause de son stress et amène à retrouver de l’objectivité

Sur le plan physiologique

- elle aide les systèmes nerveux et hormonaux à se rééquilibrer

- elle améliore le fonctionnement du système digestif souvent perturber par le stress

- elle renforce le système immunitaire qui est fragilisé par le stress chronique

- elle améliore le sommeil

- elle aide à retrouver l’énergie vitale

Chacun d'entre nous est concerné par le stress de manière plus ou moins permanente et intense. Il perturbe la vie quotidienne et peut avoir des répercussions sur la santé.

Les facteurs sont multiples : travail, surmenage, harcèlement moral, déménagement, arrivée d’un enfant, examen, séparation, décès.

Pour faire face à un stress chronique ou passager, il est important d’être à l’écoute des signaux d’alarme tels que insomnie, fatigue, anxiété, nervosité, et d’intervenir rapidement

Toute la journée les pieds supportent votre poids, ce sont eux qui vous permettent de marcher, et de vous activer.
Ils ont besoin de repos, d’être détendus, ou dynamisés selon les circonstances.
La réflexologie plantaire procure ce profond état de bien-être.

- Douleurs musculaires

La tension musculaire correspond à un tonus musculaire trop important. Elle peut toucher un ou plusieurs muscles en même temps, avec une nette préférence pour les muscles du dos.

La tension musculaire est un mal très fréquent, elle se manifeste sous la forme de crampes, de douleurs musculaires voire de blocage musculaire (exemple l’épaule coincée ou les muscles du cou bloqués dans le cas d'un torticolis).

Les causes sont nombreuses : ports de charges lourdes, mauvaises positions, faux mouvement, manque d'hydratation et de sels minéraux...

- Douleurs articulaires

http://www.santeplusmag.com/5-points-de-reflexologie-pour-reduire-les-douleurs-articulaires/

La réflexologie est considérée comme une pratique non conventionnelle, dont l’objectif est de mobiliser et de stimuler les mécanismes d’autoguérison du corps humain par pression des doigts sur des points précis. Cette pratique peut avoir les mêmes effets qu’un analgésique.

Pour mesurer les effets de la réflexologie, une étude a été réalisée sur un échantillon de participants qui ont été conviés à plonger leurs mains dans de l’eau glacée aussi longtemps que possible. Un groupe de participants avait reçu des massages de réflexologie (mains et pieds) avant de plonger à nouveau les mains dans l’eau glacée.

- Migraines

En traitement de fond et entre deux crises, n'hésitez pas à avoir recours à la réflexologie plantaire. La technique donne d'excellents résultats, permettant de faire baisser l'intensité des crises et d'espacer leur fréquence.

- Ménopause

La ménopause n’est pas une maladie, c’est un phénomène physiologique qui commence après les dernières règles, période au-delà de laquelle il n’y aura plus de menstruations et donc d’ovulation. Le terme « ménopause » signifie étymologiquement « arrêt des règles ».

Avant et après l’arrêt des règles, des séances de réflexologie peuvent soutenir une femme tant physiquement, que mentalement et émotionnellement.

Ce massage peut aider la femme à réguler les besoins de son corps. Il souligne les déséquilibres et les zones qui ont besoin d'attention, il permet de se détendre et de se recentrer.

- Insomnies et trouble du sommeil

Dans le langage scientifique, le trouble du sommeil est un mal dû à une mauvaise habitude de sommeil : changement d’horaire, etc. L’insomnie est par contre caractéristique d’une personne qui présente des difficultés à s’endormir même si elle est en pleine forme physique.

Dans la plupart des cas, plusieurs facteurs peuvent favoriser le trouble du sommeil chez une personne. Cela peut être d’origine psychiatrique, neurologique ou causé par d’autres maladies. Une personne peut ainsi devenir insomniaque à cause du stress, d’un événement douloureux, d’un changement brutal de sa vie sociale, etc. La consommation excessive de produits stimulants peut aussi favoriser l’insomnie : le café, l’alcool.

Si les médicaments traitent les symptômes de l’insomnie, la réflexologie plantaire s’occupe parallèlement des causes. C’est pour cela qu’avant de démarrer une séance de réflexologie plantaire, une entrevue avec le praticien est une étape incontournable. Cela aide à définir les causes exactes du trouble dont le patient souffre pour en venir à bout en seulement quelques séances. Les massages réalisés au niveau de la plante des pieds aident le sang à mieux circuler et libère ainsi une nouvelle bouffée d’oxygène et d’énergie pour le massé. Celui-ci retrouve ainsi un rythme de sommeil régulier et sera plus détendu.

Il s’agit en effet de stimuler tous les points liés aux systèmes digestif, respiratoire, articulaire, musculaire, sans oublier le système endocrinien qui permet à l’organisme de libérer de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Stimulation lymphatique et circulation sanguine

Le drainage lymphatique manuel est une technique de massage doux destinée à stimuler la circulation de la lymphe et à détoxiquer l’organisme, tout en renforçant le système immunitaire.
Il peut se pratiquer soit en direct sur le corps (drainages lymphatiques proposé par les kiné), soit par la réflexologie plantaire que je vous propose.

La réflexologie est un massage utilisé dans les cas d'insuffisance veineuse. Le réflexologue stimule en effet la circulation sanguine via des techniques de drainage.

Les huiles essentielles peuvent venir en aide, plus précisément celles ayant des vertus anti-inflammatoires, anti-rhumatismaux et décongestionnant veineux.

Ces huiles agissent sur les effets et non sur les causes de l'insuffisance veineuse.

L'huile de cyprès est la plus indiquée pour soulager la sensation de lourdeur, tout comme l'huile de cèdre. L'huile de romarin camphrée fluidifie quant à elle la circulation sanguine.

Quand la circulation est bonne, tout le corps est suffisamment irrigué.

Les organes mais aussi les bras, les jambes, les doigts, les orteils reçoivent assez d’oxygène et de nutriments. Au retour le sang et la lymphe se chargent de transporter le sang appauvri en oxygène et les toxines vers le cœur.

Toxines

Il faut savoir que notre organisme accumule sans cesse les toxines issues d’une mauvaise alimentation. Elles proviennent également de tous les produits toxiques que nous respirons et absorbons à travers la peau, d’un surplus d’hormones du au stress et des conséquences de la pollution environnementale.

Résultat, notre organisme devient moins actif.

Ces toxines participent aussi au vieillissement de nos cellules et sont responsables de l’accumulation des graisses dans l’organisme.

La réflexologie plantaire est un moyen efficace pour éliminer rapidement les toxines accumulées dans l’organisme.

Après chaque séance, du fait de son effet drainant, je recommande de boire davantage les 2 jours qui suivent afin d’aider l’organisme à évacuer les toxines. Les réactions d’élimination peuvent se manifester par des urines plus abondantes, plus odorantes et plus foncées, des selles plus liquides.


Le Watsu ®

Le Watsu est né dans les années 80 à Harbin Hot Springs en Californie où vit et enseigne Harold Dull, l’initiateur de la méthode.

Selon lui, il libère la circulation de l’énergie vitale (le ch’i) et agit sur les troubles du sommeil, les maux de tête, les douleurs dorsales et autres symptômes du stress.

Inspiré du zen shiatsu (massage japonais par pression des doigts), ce soin aquatique allie les mouvements dans l’eau chaude et le shiatsu, il combine ainsi le massage, la digitopuncture et les étirements.

En 1992 Arjana Claudia Brunschwiler a importé le Watsu® en Suisse, et en 1996 en Belgique.

La relaxation aquatique, eau chaude à 32°

« Depuis toute petite, je me sens naturellement chez moi lorsque je me glisse dans mon bain. C’est un endroit à moi, une pause silencieuse et profondément apaisante, qui va me purifier et me faire oublier mes soucis.

J’ai besoin d’être posée dans cette eau qui me caresse dès que je bouge un bras. Même à la piscine, je me sens davantage protégée dans cet élément que dans l’air. C’est peut-être une question de poids ! Je peux bouger tellement plus facilement »

Apesanteur

Dans l’eau douce, une personne de 80 kilos réagit comme si elle en pesait 20.

Délestée tel un cosmonaute, la personne a tout le loisir de s’étirer, de bouger sans effort.

L’apesanteur bouscule notre sens de l’équilibre, car le message envoyé par l’oreille interne au cervelet est modifié. Bouger à 360° ou se laisser aller à la dérive permet alors de lâcher-prise plus facilement et d’atteindre des états de conscience plus ou moins profonds.

Lâcher-prise

« Le lâcher-prise est une attitude intérieure d’ouverture à la vie et aux autres ».

« Lâcher prise, c’est accepter ses limites »

Amusez vous à faire ce test pour savoir si vous savez lâcher-prise…

http://test.psychologies.com/tests-bien-etre/tests-stress/savez-vous-lacher-prise

L’instant présent : citations

“Le miracle n'est pas de marcher sur l'eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d'apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant.”                                                           Thich Nhat Hanh

 

“La vie est une oeuvre que l'on crée à chaque instant.”                                                                                         Lao She

 

“Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.”                                                                                                       Pierre de Ronsard

 

“Les enfants n'ont ni passé ni avenir et, ce qui ne nous arrive guère, ils jouissent du présent.”              Jean de La Bruyère

 

“Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours.”                             Gandhi

Femmes enceintes et watsu

Dans l’eau, le corps devient moins lourd et, malgré les kilos supplémentaires, la future maman se sent légère. Ce sentiment d’évoluer dans une forme d’apesanteur est particulièrement agréable en fin de grossesse quand les déplacements et les mouvements deviennent lourds et difficiles.

En ajustant les mouvements du Watsu à l’état physique de la future maman, le praticien s’adapte :

  • en adoucissant les étirements,
  • en ralentissant les bercements,
  • en détendant les zones fatiguées par la surcharge pondérale,
  • en favorisant l’ouverture de la cage thoracique comme celle du bassin

Le soin se décline dans la douceur, la lenteur, la fluidité. La future maman éprouve une sensation de liberté.

« Le poids du corps n'existe plus, j'étais en communion avec mon bébé, je l'imaginais flotter lui aussi béatement, dans le même élément. » (Delphine)

« C’est bébé qui apprécie lui aussi et qui me le fait savoir par un gentil coup de pied. » (Karima)

Massage : le terme massage n'est plus réservé aux kinésithérapeutes

La nouvelle loi de modernisation du système de santé, parue au Journal Officiel le 26 janvier 2016, a donné lieu à de nombreuses modifications de la partie législative du code de la santé publique.

Ainsi les masseurs-kinésithérapeutes (MK) ont vu leur profession nettement valorisée. Le ministère de la santé a dû aligner la formation des MK sur les standards internationaux. Leur niveau d’études est passé de 3 à 4 ans. Le métier a été aussi revalorisé à travers la possibilité d'établir un diagnostic et de prescrire un traitement. L’activité de masseur-kinésithérapeute, souvent considérée comme paramédicale, se voit aujourd’hui plus "médicalisée".

La profession de masseur-kinésithérapeute est bien différente, tant dans ses objectifs que dans ses moyens, de celle du praticien en massages-bien-être (PMBE) et si cette valorisation de la profession de masseur-kinésithérapeute s’avérait nécessaire pour les MK, elle est des plus profitables aux PMBE, c'est la fin d'une exception franco-française.

Mais avant les explications, un peu d’histoire.

Les MK ont toujours argué que le massage, de quelque nature qu’il soit, c’est à dire thérapeutique ou non, leur était strictement réservé. Pour ce faire, ils s’appuient sur l’article L4321-1 modifié par la Loi n°2002-303 du 4 mars 2002 "La profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique médicale".

Tout commence à la fin des années 80, le bien-être se démocratise, et pas seulement. Plusieurs facteurs vont être déterminants dans la naissance de la crispation entre les MK, les esthéticiennes et les PBME :

  • Des pionniers comme Joël Savatofski (ancien MK) font connaître le massage bien-être qu’ils différencient du massage médical.
  • Les appareils de palpé-roulé, destinés à effacer la cellulite, fleurissent chez les esthéticiennes.
  • Les traditions orientales telles que l'ayurvéda, le tuina, le shiatsu se répandent en occident.

Rien ne va plus, la guerre est déclarée ! Les syndicats et le nouvel ordre des masseurs-kinésithérapeutes (OMK) créé en 1995, estent en justice, avec acharnement, toute personne utilisant le terme massage. Les premiers procès apparaissent dont celui de notre ami Joël Savatofski qui donnera lieu à la fameuse affaire du Massage Bien-Etre (réf : livre du même nom aux éditions Yves Michel).

Cette affaire donnera naissance à l'Association Soutien au Massage Bien-Etre (ASMBE) puis l'association de se transformera en une fédération : la FFMBE. Depuis 2004, elle mène des actions sur le terrain, lance des pétitions... les centres de formation se regroupent, se structurent. L’engouement du public est manifeste : les spas deviennent à la mode, dans le tourisme, les hôtels, petits ou grands, les campings etc. tous y vont de leur carte de massages. Ça y est, le massage-bien-être est démocratisé.

Le procès du Syndicat des MK contre Joël Savatofski ira jusqu’en Cours de Cassation, il sera perdu par les kinés, ainsi que la quasi-totalité de ceux qui suivront (il est à préciser ici que ne seront condamnés pour exercice illégal de la profession de kinésithérapeute, que les seuls PMBE qui auront occasionné une autre infraction connexe ou un préjudice physique ou corporel à un tiers).

Pourtant, l’inimitié des kinés à notre égard ne faiblit pas et l’Ordre des kinés s'organise pour faire la chasse aux indésirables.

En avril 2010, Il trouve un accord avec les esthéticiennes : pour les MK le "massage", pour les esthéticiennes le "modelage" et pour les PMBE ni l’un ni l’autre (d’où un surnom qui nous sera alloué "les ni-ni").

S'ensuit un lobbying très actif des kinés, sur internet et ses sites d’annonces, puis sur le sérail administratif afin de faire respecter l’interprétation faite par les kinés du code de la santé public : se déclarer en tant que praticien en massage-bien-être devient impossible en gardant cette appellation, des centres de formation se voient reprocher de former au massage des non kinés, le dossier de la FFMBE déposé à la CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle) est rejeté par 2 fois : impossible d'avoir un titre RNCP !

Nous sommes en 2015, malgré une jurisprudence constante plus que favorable pour les défenseurs du massage bien-être, la loi reste floue et en notre défaveur. A ce stade, tout semblait compromis, l'exception française existe et perdure ici comme dans bien d'autres registres !

Mais arrive 2016 et sa fameuse loi 2016-41 du 26 janvier "loi de modernisation de notre système de santé". Elle a fait beaucoup de bruit médiatique, notamment sur la mesure phare du tiers payant généralisé tant décrié par le corps médical ou encore du paquet de tabac "neutre".

La loi 2016-41 a intégralement "refondu" l’article L4321-1 du code de la santé publique. Ce faisant, lors de cette réforme, le législateur a enfin fait preuve de bon sens.

Avant de voir ce qui a changé dans l’article L4321-1, revoyons l’ancien article avec lequel les MK s’octroyaient le monopole de massage !

Ancien article L4321-1 modifié par la Loi n°2002-303 du 4 mars 2002 « La profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique médicale. La définition du massage et de la gymnastique médicale est précisée par un décret en Conseil ».

Cet article nous renvoi donc à la définition du massage laquelle nous est donnée par l’article R4321-3 : "On entend par massage toute manœuvre externe, réalisée sur les tissus, dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l'intermédiaire d'appareils autres que les appareils d'électrothérapie, avec ou sans l'aide de produits, qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus."

Donc sur le fondement cette définition, pour les MK le massage thérapeutique ou non leur était strictement réservée.

Voyons maintenant les modifications de cet article avec la loi 2016 :

Article L4321-1, modifié par Loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 - art. 123 et 134

"La pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement :

1° Des troubles du mouvement ou de la motricité de la personne ;

2° Des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles

Le masseur-kinésithérapeute peut également concourir à la formation initiale et continue ainsi qu'à la recherche. Le masseur- kinésithérapeute exerce son activité en toute indépendance et en pleine responsabilité conformément au code de déontologie mentionné à l'article L. 4321-21.

Dans le cadre des pathologies héréditaires, congénitales ou acquises, stabilisées ou évolutives impliquant une altération des capacités fonctionnelles, le masseur-kinésithérapeute met en œuvre des moyens manuels, instrumentaux et éducatifs et participe à leur coordination.

Dans l'exercice de son art, seul le masseur-kinésithérapeute est habilité à utiliser les savoirs disciplinaires et les savoir-faire associés d'éducation et de rééducation en masso-kinésithérapie qu'il estime les plus adaptés à la situation et à la personne, dans le respect du code de déontologie précité.

La définition des actes professionnels de masso-kinésithérapie, dont les actes médicaux prescrits par un médecin, est précisée par un décret en Conseil d'Etat, après avis de l'Académie nationale de médecine.

Lorsqu'il agit dans un but thérapeutique, le masseur-kinésithérapeute pratique son art sur prescription médicale et peut adapter, sauf indication contraire du médecin, dans le cadre d'un renouvellement, les prescriptions médicales initiales d'actes de masso-kinésithérapie datant de moins d'un an, dans des conditions définies par décret. Il peut prescrire, sauf indication contraire du médecin, les dispositifs médicaux nécessaires à l'exercice de sa profession. La liste de ces dispositifs médicaux est fixée par arrêté des ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale, après avis de l'Académie nationale de médecine.

En cas d'urgence et en l'absence d'un médecin, le masseur-kinésithérapeute est habilité à accomplir les premiers actes de soins nécessaires en masso-kinésithérapie. Un compte rendu des actes accomplis dans ces conditions est remis au médecin dès son intervention. Les masseurs-kinésithérapeutes peuvent prescrire des substituts nicotiniques."

Nous remarquerons que le mot "massage" a disparu de l’article L4321-1. De fait, ce nouvel article renvoi à la définition de la masso- kinésithérapie et non plus à la définition du massage. La masso-kinésithérapie est définie par l’article R4321-1 du décret n°2015-1110 du 2 septembre 2015 - art. 2, v. init.

"La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l'altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu'elles sont altérées, de les rétablir ou d'y suppléer. Ils sont adaptés à l'évolution des sciences et des techniques."

Si on considère que tous les procès intentés par les MK et les OMK à l’encontre de PMBE étaient restés sur le fondement de l’article 4321- 1 et du mot "massage", alors à la lecture de la version 2016 du code de la santé publique, toutes sur l’utilisation du mot massage devient de fait "infondée".

L'horizon s'ouvre donc aujourd'hui pour que chacun puisse exercer son métier dans le respect de la loi.